TENET : Film novateur ou blockbuster artificiel ?

tenet critique geeklic

Dire que le nouveau film de Christopher Nolan était attendu est un doux euphémisme … Visiblement toujours aussi désireux de manipuler le concept de réalité (l’esprit dans Inception et l’espace dans Interstellar), le réalisateur de The Dark Knight s’attaque aujourd’hui au temps avec Tenet, histoire de bien triturer les méninges du public au passage. Alors, on en pense quoi ?

? IOT ESOHC EUQLEUQ SIRPMOC SA’T

Sorte de croisement entre James Bond et Mission Impossible version science fiction, le nouveau Nolan suit le personnage du Protagoniste, un agent secret contraint de manipuler une nouvelle technologie capable d’inverser le temps afin d’éviter le déclenchement d’une troisième guerre mondiale. Immédiatement comparé à Inception dés sa première bande annonce, Tenet prend pourtant rapidement ses distances en imposant sur la forme une patte froide et bien plus sèche.

L’émotion et le ressenti des personnages passent ainsi au second plan, le long métrage préférant s’attarder sur son ambitieux concept (l’inversion du temps sur des objets ou des personnes) qu’il cherchera à pousser jusque dans ses derniers retranchements … Quitte à perdre le spectateur en cours de route ? « N’essayez pas de comprendre, ressentez » annonce l’un des personnages lors du premier quart d’heure. L’intention de Nolan est claire : Tenet fait certes réfléchir, mais se vit avant tout comme une expérience sensorielle.

DIVERTIR VS REFLECHIR

L’équilibre entre le spectacle et la réflexion (la marque du réalisateur en quelque sortes) n’est pourtant pas évident à première vue. Le long métrage assure évidemment côté action, mais prend aussi le risque de s’appuyer sur une intrigue à tiroirs jouant des paradoxes à coups de grands discours théoriques sur la manipulation du temps … Que Tenet annonce d’emblée une certaine complexité qui ne le rendra pas forcément accessible à tous n’est pas un problème en soi. Seulement, l’écriture parfois pompeuse de l’ensemble ne peut s’empêcher d’alourdir le rythme du métrage, alambiquant pour beaucoup un récit disposant pourtant de ficelles scénaristiques plutôt simples à la base.

Le grand méchant russe, l’organisation secrète, la beauté froide en détresse … Autant de clichés tout droit sortis d’un bon film d’espionnage (James Bond a déjà été cité non ?) que Nolan assume pleinement, grand bien lui fasse. Le casting est de ce fait plus qu’alléchant : John David Washington (Le Protagoniste) apporte un véritable vent de fraicheur lorsque Robert Pattinson (Neil) excelle tout en malice, prometteur pour le prochain Batman de Matt Reeves. Sans oublier Kenneth Branagh (Sator) qui étonne en terroriste james bondien (oui encore), bien loin du Professeur Lockhart dans Harry Potter et la Chambre des Secrets, ainsi que l’hypnotique Elizabeth Debicki (Kat).

Côté visuel, Tenet apporte une dose de créativité bienvenue (la manière qu’a Nolan de jouer avec l’inversion est assez jubilatoire), même si, dans un autre registre, Marvel et son trip spatio / temporel chez Doctor Strange est déjà passé par là. Les deux œuvres ne sont absolument pas comparables bien entendu, mais les effets spéciaux en la matière sont assez ressemblants. Comptant sur l’immersion active du public, le film de Nolan joue visiblement dans une autre cour, et ne saurait s’apprécier sans un second visionnage afin d’en saisir toutes les subtilités.

Novateur ou artificiel ? Expérimental ou juste sacrément confus ? A l’évidence, Tenet n’est sans doute pas la révolution attendue, mais reste avant tout un excellent « blockbuster d’auteur », à l’image des derniers Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve, Watchmen de Zack Snyder ou encore Matrix des Wachowski. Un cinéma rare de nos jours, qui mérite pourtant toute notre attention.

A voir également

LES NOUVEAUX MUTANTS : Grosse arnaque ?

REMAKES / REBOOTS : Comment Hollywood est devenue une vraie machine à recycler

VIDEO – INVISIBLE MAN : Enfin un film d’horreur intelligent ?

DARK Saison 3 : Un véritable tour de force

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *